Mythes et légendes des Amazones : des guerrières mythiques à l’histoire des farouches et impitoyables amazones du royaume du Dahomey (Afrique de l’Ouest)

I'-les-amazones-du-dahomey-elles-ont-dit-non-a-la-colonisation-francaise.jpg

Les Amazones du royaume du Dahomey ont dit non à la colonisation française

PREMIERE PARTIE : LA MYTHIQUE HISTOIRE DES AMAZONES, FEMMES GUERRIERES DE L’ANTIQUITE ET LA FALSIFICATION DE L’HISTOIRE PAR LE MASCULIN

Introduction générale à la falsification de l’Histoire humaine par les pouvoirs du masculin

   La Grande Histoire des Humains relève d’une sorte de manipulations générales dès lors qu’en celles-ci il y a en jeu la question de la guerre sous-jacente des genres sexuels. On le sait – il s’agit désormais d’un fait incontestable -, les premières sociétés humaines se conçoivent sous l’angle de la régence féminine[1]. Cela se comprend fort bien d’ailleurs : avant la domination du Fer, il y a eu la sédentarisation des groupes humains en errance suivie de la nécessité de satisfaire l’impératif du besoin naturel et nécessaire, en l’occurrence, l’alimentation. D’où l’émergence des premiers foyers de « civilisation » ou de la mise en exploitation de la terre dans la grande zone de la Mésopotamie. Celle-ci s’est accompagnée, de fait, par la naissance des premières religions et, donc, des premières représentations des divinités féminines.

Lire la suite

MYTHES ET LÉGENDES DES AMAZONES : DES GUERRIÈRES MYTHIQUES À L’HISTOIRE DES FAROUCHES ET IMPITOYABLES AMAZONES DU ROYAUME DU DAHOMEY (AFRIQUE DE L’OUEST)

 

Retirer

DEUXIEME PARTIE : LES AMAZONES HISTORIQUES DU ROYAUME DU DAHOMEY 

II – L’origine des Amazones du Dahomey

  1. A) Hypothèses

       L’ouvrage de Stanley B. Alpern[1] ambitionne d’être le plus exhaustif possible sur l’histoire du royaume Fon du Dahomey et sur ses fameuses Amazones. A cet effet, l’auteur a accumulé une riche documentation laissée par les Européens (aventuriers, négriers, missionnaires, marchands, administrateurs etc.,) sur ce royaume. Il s’agit, en particulier des Français, des Portugais, des Britanniques, des Néerlandais, des Américains (missionnaires) etc. Et dans sa mission de documentation historique, il s’est employé à rassembler presque tous les écrits relatifs à ce royaume sans se soucier de les analyser ni de les confronter forcément – tel n’était pas son but sans doute – pour déceler d’éventuels contradictions. Une telle enquête est celle qui caractérise l’écriture de l’histoire et sa tentative d’atteindre une certaine vérité/réalité des faits. Ce faisant, et concernant l’objet de notre enquête présente, nous nous en tiendrons, pour l’essentiel, aux données qui ont servi à cet auteur dans l’écriture de son ouvrage qui semble unique dans son genre ; quitte parfois à le citer abondamment et longuement. Il est vrai que sur ce thème particulier, ce ne sont pas dans les bibliothèques ni même dans les librairies des pays africains, dont le Benin, qu’on peut trouver une telle documentation ; mais dans les bibliothèques des pays européens. Par ailleurs, Internet, la soi-disant bibliothèque – Centre de documentation internationale – universelle ouverte à tous, est très pauvre en comparaison. En effet, les articles proposés manquent de rigueur scientifique et de démarche analytique rationnelle. Donc, les Africains, en particulier les Béninois contemporains, devraient rendre grâce à Stanley B. Alpern pour son remarquable ouvrage, fort bien documenté, sur le royaume Fon du Dahomey et ses fameuses Amazones.

Lire la suite

Mythes et légendes des Amazones : des guerrières mythiques à l’histoire des farouches et impitoyables amazones du royaume du Dahomey (Afrique de l’Ouest)

TROISIEME PARTIE : SIMILITUDES MULTIMILLENAIRES ENTRE AMAZONES DANS LE TEMPS ET L’ESPACE

Amazones-ob_610316_amazones-fleches

Amazones – archères et combattantes du royaume du Dahomey

IV- Vertus spartiates, endurances et triomphe des Amazones face aux épreuves de la guerre

  1. A) Les préparations aux endurances militaires

       A propos des entraînements des Amazones du royaume du Dahomey, Alpern cite l’un des observateurs européens qui en avait été lui-même témoin : « Dalzel confirma leurs observations {celles de ces prédécesseurs des années 1760, comme Pruneau de Pommegorge} en ses termes : « Pluiseurs centaines de ces {femmes du palais} sont préparées à l’usage des armes {…}. Ces guerrières s’entraînent régulièrement et s’adonnent à leurs exercices militaires avec autant d’habilité que les soldats de l’autre sexe » (p.104). Lors des attaques simulées d’ennemis, elles devaient affronter de redoutables plantes et arbustes épineux pour les préparer aux combats réels. Elles devaient apprendre, ainsi, à accepter, de manière stoïque, la souffrance physique (blessures du corps) quelle que soit son intensité. Et, en dépit du caractère périlleux d’un obstacle, comme par exemple l’imitation d’un château fort de 2,74 m de haut, entouré de tous côtés d’un tas de ronces à croissance rapide, elles devaient l’affronter. Alors, elles bondissaient sur l’obstacle en question en brandissant leurs armes et en poussant en même temps des cris de guerre sans se préoccuper, le moins du monde, de la barricade épineuse ; même si elles se déchiraient la chair en traversant cet obstacle couvert d’épines.

Lire la suite

Pourquoi une morale ?

 

1 proxy.duckduckgo-3Introduction

     Dans l’énoncé même de la question, il y a une polémique qui peut se comprendre au moins de trois manières, selon qu’elle renvoie à l’analyse empirique d’un fait (pourquoi y a-t-il des morales ? ), à la perspective d’une justification en droit (qu’est-ce qui peut fonder une morale ? Et pourquoi celle-ci plutôt que telle autre ?), ou encore à une forme de dérision sceptique, voire nihiliste (une morale, pour quoi faire ? A quoi bon ?). Dans le premier cas, la question appelle une analyse explicative et non normative, pour laquelle peu importent la différence des contenus des diverses morales humaines ou la hiérarchisation de leurs valeurs. Suivant cette optique, il s’agit simplement de rendre compte de leur apparition en traitant les morales comme des manifestations humaines qu’il s’agit d’interroger, de facto, dans leur spécificité et dans leur articulation par rapport à d’autres manifestations culturelles. Dès lors, l’intitulé s’inscrit dans une problématique plus générale (pourquoi une morale ? Pourquoi une organisation sociale, politique, juridique ?) qui renvoie aux difficultés relatives à la sociabilité humaine, et convoque des analyses non seulement philosophiques, mais aussi ethnologiques, sociologiques, anthropologiques, etc. On peut alors examiner la question suivant trois modalités principales : quelle origine pour la morale (droit naturel, convention, culte, rites) ? Quelle fonction (assurer la possibilité d’une vie en commun par la régulation des passions humaines et des tendances agressives) ? Quelle finalité (parvenir, par exemple, à une concorde universelle) ?

Lire la suite

Polygamie et foi chrétienne (Ecrit de jeunesse) – La face obscure et néfaste de la polygynie

I- cote-d-ivoire-les-femmes-du-president-laurent-gbagbo_592291.jpg

Chrétien et polygame : Le Président Ivoirien Laurent Gbagbo et ses deux femmes officielles

Introduction

     Le problème de la foi et de la polygamie est éminent dans les sociétés non occidentales et particulièrement en Afrique subsaharienne. En effet, chez les peuples de cette zone de ce continent, la foi chrétienne vient se greffer sur des traditions, des pratiques ancestrales comme les alliances matrimoniales. Aussi, un désaccord profond se crée entre la religion chrétiennes et les religions naturelles, celles qui sont antérieures à la tentative de christianisation de ces peuples. Les leurs ne posent nullement la question de la polygamie puisqu’elle est une institution sociale ancestrale.

   Dès lors, pourquoi la foi chrétienne pose-t-elle un problème majeur concernant la polygamie en Afrique noire ? En quoi est-elle un handicap au fait de devenir chrétien ? La polygamie a-t-elle quelque chose avoir avec l’acte de foi en Dieu ?

Lire la suite