De la création, de ses limites et de ses critiques en philosophie

800px-The_Creation_of_Adam_by_Michelangelo.JPG

Et l’Homme créa Dieu ?

introduction

On peut distinguer le concept de création – qui ne peut pas désigner un processus, mais le résultat de ce processus – de deux notions connexes : d’une partie, de la fabrication, de la production d’un à partir d’une matière existante, et suivant une règle préétablie. Elle renvoie au domaine de la technique et de l’artisanat, et se pense comme un processus temporellement assignable. D’autre part, la production, qui constitue une extension du premier paradigme. Il s’agit alors d’une fabrication mécanisée, étendue dans les moyens qu’elle met en œuvre, et dans la quantité d’objets produits. L’objet est pensé non comme singulier, mais comme reproductible en droit. La production opère une sorte de passage à la limite de la fabrication, par la mécanisation et les progrès techniques. C’est ainsi que, dans la conception philosophique de Marx, la production est la fonction économique principale, qui conditionne à la fois la distribution et la consommation. Corrélativement, elle implique une mise en place d’un second plan du sujet à un stade de la fabrication d’une automatisation complète des moyens de production dans les usines, comme suit procédé courant aujourd’hui.

Lire la suite

« Le passage des sociétés traditionnelles subsahariennes au monde de l’acculturation comme processus de la dépravation des individus et inversion des vertus et des valeurs. Comment y remédier ? »

Intervention au Parlement européen de Bruxelles du 18 octobre 2011

Puis

A la Réunion du Rotary Lyon-Villeurbanne du mercredi 19 février 2014 à l’hôtel Holiday Inn de Tassin-la-Demi-Lune

Plan d’analyse

 I- De l’éducation dans les sociétés traditionnelles, notamment sahéliennes

II- L’école et la fabrique des fainéants ; éducation qui a eu pour effet la gestion désastreuse et  calamiteuse par les élites africaines des Affaires politiques et économiques de leurs pays respectifs ;

III- Pourtant, le continent africain a des atouts considérables

IV – Comment remédier à cet état de choses ?

Lire la suite

La réussite scolaire résulte-t-elle du don ou du talent et du travail ?

       Face aux questions contemporaines de ce monde multipolaire, qui s’attache plus que jamais à trouver dans la réussite le fondement de toute forme de vie, il est légitime de s’interroger sur l’ambivalence entre réussite et épanouissement. Qu’elle est donc cette réussite impérieuse au nom de laquelle on me juge ? La réussite, stricto sensu dérive du latin exire, signifiant sortie, aller hors de. On pourrait donc trouver dans cette première approche, une définition commune de la réussite : c’est l’accomplissement d’un but que je me suis fixé, pour lequel j’ai oeuvré : j’ai travaillé à ma réussite et pour elle. Toute réussite serait donc due à un travail méthodique.

Lire la suite