Meurtrissures sociales et enjeux collectifs

Image 1 arton2516.jpg

Une image de la misère en France

Conférence Lyon 19 février 2020

Par Monsieur Jean- Marie Delarue, ancien Contrôleur général des lieux de privation de liberté (2008 à 2014)

Version orale

Introduction

Société indéchiffrable → seulement convictions personnelles

I – Esquisse de tableau de quelques meurtrissures

Les personnes sans toit : 119 000 dont 30 000 enfants

Les morts de la rue 569 +71 (x 6 ?)

Les pauvres (< 1041 €/mois) : 8,9 M (14,1% population) ; 1/5 enfant < 18 ans ; revenu médian de ces pauvres : 837 €/m

Les smicards (1100€) : 2013 : 8,5% des salariés ; 27% des employés non qualifiés

 

Répartition

Lieu                                   % pauvres                % imposés

Hauts de Rouen                                76                               16

Castellane, Bricarde, Pl d’A. 75                               16

Chemin vert                                      72                               16

Narbonne-Ouest                               70                               19

Neuhof – Meinau                              70                               20

Ravine des Cabris (St. Pierre)           69                               18

Roubaix-Tourcoing                68                               21

La Duchère                                        59                               27

Etrangers : dans les premiers titres 2009 ; >50% depuis >2 ans

Enfermés : 2017        96 000 écrous (+74% 1997) ; 450 000 GAV

105 000 ASC (+89% depuis 2006)

Personnes âgées : 2015 728 000 en hébergt dont 582 000 en EHPAD

Mais 62% femmes > 80 ans seules en logt

Handicapés : 235 000 enfants scolarisés ; pas tous

>200 000 adultes héb. (DMS >10 ans) ; 15% ESAT

Violences : 700 000 agressions sexuelles ; 15000 plaintes ; 6000 condamnations.

1154722-infographie-evolution-des-depenses-de-lutte-contre-la-pauvrete.png

II – Vouloir une société où l’on ne transige pas

sur les droits fondamentaux de la personne humaine

A./ Définition

Révolution française et citoyen. Evolution en 1945. DDUH de 1948.

Protéger toute personne, définie ou non : dignité

Plus précisément, 2 ensembles de droits

1/ Vie, torture, esclavage, garanties judiciaires, identité

2/ Vie privée et fam., libertés deconscience, d’expres. et d’opinion, de réunion et d’assoc., droit de mariage et famille

Trait essentiel : indivisibilité de ces droits.

B./ Usage

a/ Gvt. : une politique des DDH ? Non mais critère d’appréciation ; pas accessoire comme on le pratique.

Citoyen : les principaux conflits opposent désormais victimes et coupables. Dignité comme enjeu de ces conflits. Nouveaux vocabulaires et analyses : mépris ; « apostat », etc.

b/ Sommes-nous irréprochable, nous Français ? Reprendre les 5 du 1/ ci-dessus et citer des exemples de violations.

c/ Fragilité des droits fondamentaux (la culture ne suffit pas à les préserver – Freud). Soctés empoisonnées (S. Zweig) par la question des origines ; de la race… Auj. appelée « identité »

Partis capitalisant les peurs ? Non, ils les créent. Qui leur emboîte le pas dans les partis traditionnels ?

richesses-uns-pauvreté-autres.jpg

III – Vouloir une société où la démocratie est vivante

A./ Je soutiens que nous vivons des reculs importants de nos libertés

1/ Conjonction de 3 facteurs : mesures prises (cf. ci-après), distinctions entre catégories, dédain des institutions collectives et idéologie de la sécurité = années 30 ? Comment reviendra la dictature.

Trois illustrations :

  • Le PSE : en 2002 ; PSEM de la loi de 2005 (surveillance judiciaire) jusqu’à la loi du 28/12/2019
  • Liberté de manifestation : pas la « supprimer » mais « protéger » ; loi anti-casseurs du 8/06/1970 ; auj. renforct sanctions pénales ; périmètre protection ; vidéosurveillance (art. L.251-1 CSI) ; équipts maintien de l’ordre (D.30/06/2011 modifié) ; doctrine d’emploi de la police ; opinions politiques sur les manifs (alarmes préventives ; > 75 ans)

Continuité remarquable depuis 3 quinquennats

  • La presse :
  • Le droit : renforct loi 29/07/1881 (loi 13/11/2014) ; sortir des délits de cette loi ; poursuites pour délits droit com. ; silence nvx médias
  • L’économie
  • Le fonctionnement : interne (concurrence, statut) et externe (pressions -DGSI, localier…)
  • Les nouveaux médias

B./ Des pratiques justifiées par des choix politiques

1/ A l’extérieur :         La Chine et sa diplomatie efficace

Des Etats-membres de l’UE (≠ art. 2 TUE, Charte) honteux ou pas

2/ A l’intérieur :         Le déclin des formes traditionnelles de représentation.

Le populisme et ses thuriféraires.

Les nouvelles technologies : le meilleur et le pire

  • Amplification de phénomènes anciens (ex. Léon Blum)

Ciblage (porte à porte) : UKIP au Royaume-Uni en 2015

  • Nouveautés : vrai – faux indémêlables (technolog.)

Plus de vie privée (celle d’où l’on écarte le tiers – Rivero)

Dans ces altérations, pas seulement Etats, mais personnes privées (opérateurs téléphoniques…)

C./ Conjuguer, maintenir, inventer (idée personnelle)

1/ Conjuguer

Conjuguer à la fois les désespoirs de personnes très nombreuses et l’espoir dans la démocratie de les résoudre. Et même convaincre que la démocratie sera le meilleur système pour les régler.

Désespoirs : cf. meurtrissures ; crise des gilets jaunes ; pressions dans le travail ; absence de perspectives (emplois des services). Aboutit au désenchantement de l’action politique.

Mais pour ma part,

Pas de changements institutionnels comme solutions aux difficultés sociales (changt Constitution ou dégagisme radical)

Pas de solutions miracles (trop de naïveté dans le « clic » qui va régler tous les pbs. : disparition des fumeurs de pipe) mais vertu du débat

Les médias n’ont pas à se substituer au citoyen : procès médiatiques sans instruction (cf. D. Baudis) : injustices pour les élus ; découragt des personnes exposées à des ultimatums égoïstes (maires, enseignants).

2/ Maintenir

Etat de droit : respect de la légalité ; mais effectivité des droits fondamentaux

Attaché à la séparation des pouvoirs, au contrôle de l’exécutif par le Parlement, à ce que celui-ci représente les citoyens, au contrôle des actions des uns et des autres par un juge indépendant et à l’expression maximale des citoyens (urgence sur ce point – 12% non inscrits sur listes électorales ; dans les Hts de France, près de 16% ne votent jamais et près de 49% votent par intermittence)

3/ Innover

Ce cadre ne pourra se maintenir que si, au-dedans, une parole neuve peut se faire jour. Impératif d’inventer de nouvelles formes.

  • Au niveau local : expériences de vie démocratique
  • Au niveau national : conférences de citoyens (bio-éth., environnement) ; comment lier au Parlement ?

XVM61f62852-b67d-11e8-93c1-0a2feb26def8-805x625.jpgIV –

Vouloir une société de partage

Partage à organiser ≠ collecte d’argent ; philanthropie, très en vogue (du Téléthon à Bill Gates).

A./ Au niveau national

1/ de manière directe

Définition Europe (≠ USA) : démocratie + protection sociale

Risques couverts (y compris, par ex., terrorisme). Contributif et non-contributif (ce dernier : 43,8 Mds €, soit 16% pensions versées en 2016)

Ex. coût hôpital : près de 92% Sécu et moins de 2% malade

Bon état de marche. Pas à condamner (assurances aux aguets)

Risque : l’environnement (insuffisance du dispositif ‘catastrophes naturelles’ actuel) ?

2/ De manière indirecte : aides publiques diverse ; fiscalité

Mais retour de la question des inégalités, oubliée depuis 1975 (Piketty).

B./ Au niveau local

Les contraintes anciennes de solidarité perdues de vue depuis 150 ans. Se débrouiller seul : orientation majeure (Amazon). Rapports collectifs limités

Communities et Maghreb par ex.

Initiatives de maires, de particuliers et d’associations. Fêtes des voisins. Plus intéressant : MRERS (réseaux d’échanges réciproques de savoirs)

Aller plus loin. Plus intéressant qu’énième réforme des coll. locales

C./ Au niveau mondial

Être contre ou pour la mondialisation n’a pas de sens.

Village planétaire de Mc Luhan (1967) : que dirait-il auj. ? (jeux vidéo des enfants ; cf. Mémoires vives d’E. Snowden).

En 1972, Edward Lorenz : savoir « si le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? ». Interroge la fiabilité des prédictions météo.

Image à poursuivre : mutation d’un virus dans un animal du Hubei peut-il affecter l’économie mondiale ?

Affectés par bonheurs et malheurs du monde (Syrie 2015, Irma 2017…)

Dimension mondiale des évènements (climat) → gouvernance du monde et partage du fardeau (submersion des Maldives – 437 000 hab. – ou du Bangla-Desh – 165 M : où aller ?). Défaillances système actuel (système de l’ONU, réunions G8, G20, a fortiori G5)

Initiatives intéressantes en matière de culture, en matière de sciences (GIEC) de santé, de bio-éthique. Recherche active de nouveaux outils nous incombe : priorité diplomatique.

CONCLUSION

Nous sommes meurtris. Mais nous avons de grandes capacités d’évolution. Nous pouvons dépasser ce mauvais moment planétaire comme vous dépassez les mauvais moments de ceux que vous aidez.

Encore faut-il comprendre et gérer nos peurs ; définir clairement des priorités (les trois que j’ai mentionnées sont les miennes) ; et se donner les moyens et le temps de les réaliser.

ob_74fdb2_mur-precipice78.jpg

Le temps passe et les élites politiques aussi, mais rien ne change au sort du peuple. Celui-ci est-il condamné à subir éternellement un destin funeste ? In juste ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s