DU PRESIDENT ET DES FORMES PERVERSES DE LA LACHETE DE SON PEUPLE (1990)

I- 1280px-PlateauAbidjanNight

Abidjan la nuit, le Plateau, quartier des Affaires et des Administrations d’Etat

I- DES MOUVEMENTS POPULAIRES ET DES TRACTS

       Ce qui motive l’écriture de ces lignes, ce ne sont pas les mouvements populaires qui ont défrayé la chronique de la presse internationale et nationale. En effet, de mars à avril 1990, les Ivoiriens sont descendus dans les rues pour tenter d’empêcher l’application de mesures draconiennes que le gouvernement avait prises pour essayer de juguler les effets catastrophiques de la crise économique qui secouait alors le pays tout entier au niveau de l’ensemble de ses structures. Il s’agit là de revendications justes dans la mesure où elles portent sérieusement atteinte à leur pouvoir d’achat en entrainant, ainsi, une régression du niveau de vie d’environ 20 ans.

Lire la suite

« Le passage des sociétés traditionnelles subsahariennes au monde de l’acculturation comme processus de la dépravation des individus et inversion des vertus et des valeurs. Comment y remédier ? »

Intervention au Parlement européen de Bruxelles du 18 octobre 2011

Puis

A la Réunion du Rotary Lyon-Villeurbanne du mercredi 19 février 2014 à l’hôtel Holiday Inn de Tassin-la-Demi-Lune

Plan d’analyse

 I- De l’éducation dans les sociétés traditionnelles, notamment sahéliennes

II- L’école et la fabrique des fainéants ; éducation qui a eu pour effet la gestion désastreuse et  calamiteuse par les élites africaines des Affaires politiques et économiques de leurs pays respectifs ;

III- Pourtant, le continent africain a des atouts considérables

IV – Comment remédier à cet état de choses ?

Lire la suite